"Vive la vie"

Comprendre la vie, comprendre sa vie.

La vie (1903), de Pablo Picasso
Image issue du site Flickr.com, de Nicho Design : “La vie (1903) Pablo Picasso”

 

Comprendre la vie, comprendre sa vie ! Ces mots seraient sûrement la solution à de nombreux problèmes…Que dis-je du monde!

En effet, si l’Homme avait compris la vie il n’y aurait pas de guerres, pas de faim, famine  etc… Car la pleine solidarité entre les individus, les voisins, la famille, les générations serait effective.

On a l’habitude de dire que pour comprendre la vie il faut aller dans un hôpital, une prison ou un cimetière.

L’ Hôpital rappelle la réalité humaine :  la souffrance physique, psychologique peut toucher tout le monde. Il n’ y a pas de “surhomme” face à la douleur morale ou physique.

La prison car celle-ci apprend à chérir la liberté. Cette liberté d’aller et venir qui nous permet d’accomplir de grandes choses et de nous réaliser ou pas.

Le cimetière pour nous faire comprendre que personne n’est immortel. La vie ce n’est qu’un passage. Les morts sont simplement des personnes qui ont fait leur chemin sur terre et, le poursuivent ailleurs. Nous ferons de même, mais chacun a son rythme.

Pour comprendre la vie, certains se tournent vers la spiritualité. Les uns y trouvent parfois leur chemin, les autres se perdent parfois en chemin.

Il n’ y a pas de remède miracle pour comprendre la vie :

  • Il faut se comprendre soi (ce qui peut passer en effet par la spiritualité). Comprendre sa vie, mais cela n’est pas une évidence;
  •      Il faut aussi essayer de comprendre son environnement et donc les autres ce qui est loin d’être une évidence également.

 

A bas la vie de James Stencilowsky
Image issue du site Flickr.com, de James Stencilowsky : “down with daily life”

 

Comprendre la vie implique l’autre, l’interaction avec l’autre que l’on ne comprend pas toujours. Comprendre la vie signifie se comprendre, comprendre sa vie, comprendre l’autre et par conséquent comprendre le monde. Ce qui peut paraître très compliqué.

Comprendre sa vie, peut être plus aisé.  Cependant, si c’était le cas pour tout le monde, il n’existerait pas “la fatigue d’être soi” comme l’a souligné Alain Ehrenberg

Comprendre sa vie, c’est un équilibre à trouver. Équilibre entre sa vie privée, sa vie publique et son “moi intérieur”.

Mais là encore nous ne sommes pas les seuls à décider de cet équilibre car si comprendre son “moi intérieur” peut ne pas impliquer l’autre, l’équilibre vie privée et vie publique fait appel à l’autre.

Cette nécessité de compréhension de la vie nous entraîne souvent à notre perte. Dans toute chose il y a des limites et pour tendre vers la compréhension de la vie, il faut comprendre ses limites.

La compréhension de la vie n’équivaut pas à avoir une vie meilleure, mais, la rendre meilleure. C’est faire avec ce que la vie nous offre et ce que nous obtenons d’elle.

La vie s’écrit. Parfois on ne trouve pas ses mots, les mots sont incompréhensibles, on fait des ratures, on efface, on a des trous des mémoires… Mais parfois également on est inspiré, et on se laisse aller tout simplement.

La vie se vit.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *